Exigences « économie »

économie monopoly
SALAIRES

antoine

Lille – Commission Modèle économique et travail
Dans : Compte rendu MODÈLE ÉCONOMIQUE ET TRAVAIL du 9 avril 2016 / #41mars
https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Lille/Mod%C3%A8le_%C3%A9conomique_et_Travail

// Il faut développer le SALAIRE CONTINU À VIE, sur le principe de L’ALLOCATION UNIVERSELLE / REVENU DE BASE Pourquoi ne pas répondre à cette attente en imposant l’idée d’un salaire MAXIMUM, ET REDUIRE L’ECART ENTRE LES SALAIRES LES PLUS ELEVES ET LES SALAIRES LES PLUS BAS, LUTTER CONTRE LES INEGALITES. //


antoine

Lille – Commission Modèle économique et travail
Dans : Compte rendu MODÈLE ÉCONOMIQUE ET TRAVAIL du 9 avril 2016 / #41mars
https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Lille/Mod%C3%A8le_%C3%A9conomique_et_Travail

// IMPOSER UNE LIMITE AUX PARACHUTES DORES DES DIRIGEANTS OU LES TAXER un MAXIMUM //


Minimas sociaux

Sarah Octobre 9, 2016 à 4:30

Clermont Ferrand – Commission Précarité et travail

Dans : page de la commission précarité de la Nuit debout Clermont Ferrand – publié au printemps 2016
https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Clermont-Ferrand/Pr%C3%A9carit%C3%A9

« Pétition pour demander l’augmentation des minimas sociaux »

« Une pétition pour demander l’augmentation des minimas sociaux et l’arrêt des pressions sur les chômeurs et bénéficiaires du RSA, ainsi que la correction de prime d’activité défavorable pour des personnes qui travaillent de manière irrégulière : https://www.change.org/p/comit%C3%A9-citoyen-contre-la-pauvret%C3%A9-monsieur-manuel-valls-madame-marisol-touraine-augmentez-de-suite-les-minimas-sociaux »

Extraits de la pétition:

// Nous demandons l’augmentation à partir du 1er juin de 50% de tous les minimas sociaux (RSA socle, ASS, AAH, Minimum Vieillesse etc …) avec maintien des APL, de la Cmu-c pour tous les titulaires de minimas sociaux, de la gratuité des transports en commun, une aide énergie-chauffage mensuelle de 90% de la facture pour les plus pauvres, qui vivent dans des logements le plus souvent insalubres comme le constate l’Observatoire des Inégalités.
Nous demandons l’arrêt des pressions sur les chômeurs, les contrôles sur les bénéficiaires du RSA, renommé Revenu minimum de vie, mais une démarche basée sur le volontariat pour les personnes ayant besoin d’une formation qualifiante et d’une réinsertion urgente. […]
Nous demandons la correction de la prime d’activité qui fait perdre de l’argent aux travailleurs qui ne perçoivent plus la réduction impôts « prime pour l’emploi » et qui précarise encore plus ceux qui – comme nous tous qui ne sommes pas des assistés ou des flemmards comme on aimerait tant le faire croire – luttent pour travailler.
Mesdames et Messieurs les ministres, députés, sénateurs, élus, nous vous mettons au défi de vivre (survivre) avec 461€/mois (montant du RSA socle) pendant un an.//

« Selon la CAF (fin 2015) : Plus de 4,9 millions de français vivent de minimas sociaux dont 2,53 millions de foyers perçoivent le RSA. 1,9 millions de personnes perçoivent le RSA socle.
Carlos Ghosn et les patrons du CAC 40 perçoivent des rémunérations mirobolantes. Les « panama paper’s » nous apprennent que la fraude fiscale est un sport national pour les riches. Les dividendes versés en 2015, en France, n’ont jamais été aussi élevés.

Il y a de l’argent dans le 5ème pays le plus riche du monde, mais il ne permet pas à tous de vivre dignement.
La pauvreté s’accentue et nous sommes plus de 8,5 millions à vivre sous le seuil de pauvreté. »


REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL

Mars-danslarue  août 18,2016 à 3:46

Toulouse – Assemblée générale thématique du 23 juin/Atelier temps – Atelier Elaborons Notre loi travail

Dans : Elaborons Notre loi travail/CR/23 juin/Temps https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Toulouse/Elaborons_Notre_loi_travail/CR/23_juin/Temps

« Ce que nous souhaiterions pouvoir inscrire dans NOTRE Loi Travail(à débattre)
En préambule, on ne peut accepter que certain.e.s s’épuisent au travail, physiquement et moralement, pendant que d’autres sont sans emplois. »

//. Réduction et partage du temps de travail, 32H hebdomadaire tout de suite, vers les 24H hebdomadaire, sans perte de salaire.
. Travailler moins, pour gagner plus et vivre mieux. […]
.. Vivre de ce que l’on aime(rait) faire, de ses passions.
. Le vrai progrès social commencera lorsque le nombre de jours travaillés (3 jours sur 7) sera moins important que le nombre de jours non travaillés (4 jours sur 7 par semaine).//


Mars-danslarue août 19, 2016 à 3:24

Lille – Commission Réduction du Temps de Travail

Commission lancée le 66mars(5mai)
https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Lille/R%C3%A9duction_du_temps_de_travail

« Propositions pour en finir avec le chômage »

// Réduire le temps de travail : fixer la norme de la semaine de travail à 3 jours, organiser l’activité économique sur 6 jours, partager l’emploi (1 poste de travail = 2 salariés), favoriser l’aménagement du temps de travail sur le trimestre, le semestre ou l’année, laisser la possibilité à ceux qui le souhaitent de travailler plus de 3 jours par semaine.
Augmenter le montant du SMIC : fixer le taux horaire du SMIC à 12,50€ pour garantir un revenu de 1040€ par mois ; fixer le taux horaire du revenu maximum à 21,90€ pour garantir un revenu de 1660€ par mois ; fixer le revenu maximum autorisé à 4 fois le SMIC, soit 4160€ par mois ; pour augmenter le revenu maximum autorisé, il faudra augmenter le SMIC. //


Conditions de vie

Sarah Octobre 9, 2016 à 5:20

Clermont Ferrand – Commission Précarité et travail

Dans : les propositions de revendications de la commission Précarité – au printemps 2016
https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Clermont-Ferrand/Pr%C3%A9carit%C3%A9/CR/Proposition_Tract_Revendications

Revendications de la commission Travail et Précarité
« Nous souhaitons reprendre au compte de la NuitDebout. Ces revendications sont portées par Le MNCP [Mouvement National des Chômeurs et Précaires]»
[…]
« « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage » Déclaration universelle des droits de l’homme.
Les chômeurs et précaires sont avant tout les victimes d’un système économique qui privilégie l’enrichissement d’une minorité au détriment du plus grand nombre.Dans un monde incapable d’offrir un emploi à chacun, les systèmes d’indemnisation des personnes sans emploi doivent évoluer pour assurer un revenu décent pour tous : »

// Créer un statut général de vie sociale et professionnelle pour tous, qui attache les droits fondamentaux à la personne, et non à son statut dans la société afin de changer le regard porté aujourd’hui sur les chômeurs.
Nous réclamons ce statut pour les demandeurs d’emploi, les salariés, les entrepreneurs ou tout autre citoyen. Ces droits fondamentaux sont l’égal accès à l’éducation, la formation, la santé, le logement, l’emploi, le libre choix de son travail, la retraite, les transports, l’emprunt, un revenu de remplacement suffisant en cas de non-emploi. Reconnaissance du burn-out des salariés.
Aboutir à un système unifié et universel d’indemnisation du chômage, solidaire et assurantiel, financé par les cotisations sur la totalité de la richesse produite et pas seulement sur les salaires. […] //


INTERNATIONAL

 

bakounine 

Grenoble – Assemblée Populaire et Commission International
Voté par l’Assemblée populaire de Nuit Debout Grenoble le 15 Mai 2016
Commission International
https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Grenoble/International

// Soutien à la campagne contre TAFTA et CETA //     

https://stop-ttip.org


Grenoble – Assemblée Populaire et Commission International

Voté par l’Assemblée populaire de Nuit Debout Grenoble le 15 Mai 2016
Commission International
https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Grenoble/International

// Adhésion à la campagne de boycott des Multinationales (#Nolist) //

Extraits de l’explication de la démarche #NOlist provenant de la page https://nuitdebout.fr/globaldebout/fr/nolist-no-list-globaldebout/

Le lancement de la campagne « #NOlist » a été décidé par Global Debout lors de la réunion de plus de 250 activistes européens et du monde à Paris le weekend du 7-8 mai.
« Le réseau international des Nuit Debout part en guerre contre les multinationales afin de promouvoir des alternatives aux produits des entreprises et marques les plus controversées. » « Dès dimanche prochain, ce sont les citoyens eux même qui proposeront de « Nolister » certaines entreprises, en indiquant à la fois les mauvaises pratiques à dénoncer, et des alternatives à leurs produits. Ce seront également les citoyens qui éliront, toutes les 2 à 4 semaines, la prochaine entreprise « nolistée » et les alternatives à promouvoir. Des mobilisations, directes et/ou sur internet, seront organisées à chaque nouvel ajout d’ entreprises et alternatives dans la #NOlist. »

8 pensées sur “Exigences « économie »”

  1. Grenoble – Assemblée Populaire et Commission International

    Voté par l’Assemblée populaire de Nuit Debout Grenoble le 15 Mai 2016
    Commission International
    https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Grenoble/International

    // Adhésion à la campagne de boycott des Multinationales (#Nolist) //

    Extraits de l’explication de la démarche #NOlist provenant de la page https://nuitdebout.fr/globaldebout/fr/nolist-no-list-globaldebout/

    Le lancement de la campagne « #NOlist » a été décidé par Global Debout lors de la réunion de plus de 250 activistes européens et du monde à Paris le weekend du 7-8 mai.
    « Le réseau international des Nuit Debout part en guerre contre les multinationales afin de promouvoir des alternatives aux produits des entreprises et marques les plus controversées. » « Dès dimanche prochain, ce sont les citoyens eux même qui proposeront de « Nolister » certaines entreprises, en indiquant à la fois les mauvaises pratiques à dénoncer, et des alternatives à leurs produits. Ce seront également les citoyens qui éliront, toutes les 2 à 4 semaines, la prochaine entreprise « nolistée » et les alternatives à promouvoir. Des mobilisations, directes et/ou sur internet, seront organisées à chaque nouvel ajout d’ entreprises et alternatives dans la #NOlist. »

  2. Lille – Commission Modèle économique et travail
    Dans : Compte rendu MODÈLE ÉCONOMIQUE ET TRAVAIL du 9 avril 2016 / #41mars
    https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Lille/Mod%C3%A8le_%C3%A9conomique_et_Travail

    « Il faut développer le SALAIRE CONTINU À VIE, sur le principe de L’ALLOCATION UNIVERSELLE / REVENU DE BASE Pourquoi ne pas répondre à cette attente en imposant l’idée d’un salaire MAXIMUM, ET REDUIRE L’ECART ENTRE LES SALAIRES LES PLUS ELEVES ET LES SALAIRES LES PLUS BAS, LUTTER CONTRE LES INEGALITES. »

  3. Toulouse
    Assemblée générale thématique du 23 juin/Atelier temps – Atelier Elaborons Notre loi travail

    Dans : Elaborons Notre loi travail/CR/23 juin/Temps
    https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Toulouse/Elaborons_Notre_loi_travail/CR/23_juin/Temps

    Ce que nous souhaiterions pouvoir inscrire dans NOTRE Loi Travail (à débattre)
    « En préambule, on ne peut accepter que certain.e.s s’épuisent au travail, physiquement et moralement, pendant que d’autres sont sans emplois. »

    //. Réduction et partage du temps de travail, 32H hebdomadaire tout de suite, vers les 24H hebdomadaire, sans perte de salaire.
    . Travailler moins, pour gagner plus et vivre mieux. […]
    .. Vivre de ce que l’on aime(rait) faire, de ses passions.
    . Le vrai progrès social commencera lorsque le nombre de jours travaillés (3 jours sur 7) sera moins important que le nombre de jours non travaillés (4 jours sur 7 par semaine).//

  4. Lille – Commission Réduction du Temps de Travail

    Commission lancée le 66mars(5mai)
    https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Lille/R%C3%A9duction_du_temps_de_travail
    « Propositions pour en finir avec le chômage »

    // – Réduire le temps de travail : fixer la norme de la semaine de travail à 3 jours, organiser l’activité économique sur 6 jours, partager l’emploi (1 poste de travail = 2 salariés), favoriser l’aménagement du temps de travail sur le trimestre, le semestre ou l’année, laisser la possibilité à ceux qui le souhaitent de travailler plus de 3 jours par semaine.
    – Augmenter le montant du SMIC : fixer le taux horaire du SMIC à 12,50€ pour garantir un revenu de 1040€ par mois ; fixer le taux horaire du revenu maximum à 21,90€ pour garantir un revenu de 1660€ par mois ; fixer le revenu maximum autorisé à 4 fois le SMIC, soit 4160€ par mois ; pour augmenter le revenu maximum autorisé, il faudra augmenter le SMIC. //

  5. Clermont Ferrand – Commission Précarité et travail

    Dans : page de la commission précarité de la Nuit debout Clermont Ferrand
    https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Clermont-Ferrand/Pr%C3%A9carit%C3%A9

    « Pétition pour demander l’augmentation des minimas sociaux »

    « Une pétition pour demander l’augmentation des minimas sociaux et l’arrêt des pressions sur les chômeurs et bénéficiaires du RSA, ainsi que la correction de prime d’activité défavorable pour des personnes qui travaillent de manière irrégulière : https://www.change.org/p/comit%C3%A9-citoyen-contre-la-pauvret%C3%A9-monsieur-manuel-valls-madame-marisol-touraine-augmentez-de-suite-les-minimas-sociaux »

    « Selon la CAF (fin 2015) : Plus de 4,9 millions de français vivent de minimas sociaux dont 2,53 millions de foyers perçoivent le RSA. 1,9 millions de personnes perçoivent le RSA socle.
    Carlos Ghosn et les patrons du CAC 40 perçoivent des rémunérations mirobolantes. Les « panama paper’s » nous apprennent que la fraude fiscale est un sport national pour les riches. Les dividendes versés en 2015, en France, n’ont jamais été aussi élevés. Il y a de l’argent dans le 5ème pays le plus riche du monde, mais il ne permet pas à tous de vivre dignement.
    La pauvreté s’accentue et nous sommes plus de 8,5 millions à vivre sous le seuil de pauvreté. »

    //- Nous demandons l’augmentation à partir du 1er juin de 50% de tous les minimas sociaux (RSA socle, ASS, AAH, Minimum Vieillesse etc …) avec maintien des APL, de la Cmu-c pour tous les titulaires de minimas sociaux, de la gratuité des transports en commun, une aide énergie-chauffage mensuelle de 90% de la facture pour les plus pauvres, qui vivent dans des logements le plus souvent insalubres comme le constate l’Observatoire des Inégalités.
    – Nous demandons l’arrêt des pressions sur les chômeurs, les contrôles sur les bénéficiaires du RSA, renommé Revenu minimum de vie, mais une démarche basée sur le volontariat pour les personnes ayant besoin d’une formation qualifiante et d’une réinsertion urgente. […]
    – Nous demandons la correction de la prime d’activité qui fait perdre de l’argent aux travailleurs qui ne perçoivent plus la réduction impôts « prime pour l’emploi » et qui précarise encore plus ceux qui – comme nous tous qui ne sommes pas des assistés ou des flemmards comme on aimerait tant le faire croire – luttent pour travailler.
    Mesdames et Messieurs les ministres, députés, sénateurs, élus, nous vous mettons au défi de vivre (survivre) avec 461€/mois (montant du RSA socle) pendant un an.//

  6. Clermont Ferrand – Commission Précarité et travail

    Dans : les propositions de revendications de la commission Précarité – au printemps 2016
    https://wiki.nuitdebout.fr/wiki/Villes/Clermont-Ferrand/Pr%C3%A9carit%C3%A9/CR/Proposition_Tract_Revendications

    Revendications de la commission Travail et Précarité
    « Nous souhaitons reprendre au compte de la NuitDebout. Ces revendications sont portées par Le MNCP [Mouvement National des Chômeurs et Précaires]»
    […]
    « « Toute personne a droit au travail, au libre choix de son travail, à des conditions équitables et satisfaisantes de travail et à la protection contre le chômage » Déclaration universelle des droits de l’homme.
    Les chômeurs et précaires sont avant tout les victimes d’un système économique qui privilégie l’enrichissement d’une minorité au détriment du plus grand nombre.Dans un monde incapable d’offrir un emploi à chacun, les systèmes d’indemnisation des personnes sans emploi doivent évoluer pour assurer un revenu décent pour tous : »

    // – Créer un statut général de vie sociale et professionnelle pour tous, qui attache les droits fondamentaux à la personne, et non à son statut dans la société afin de changer le regard porté aujourd’hui sur les chômeurs.
    – Nous réclamons ce statut pour les demandeurs d’emploi, les salariés, les entrepreneurs ou tout autre citoyen. Ces droits fondamentaux sont l’égal accès à l’éducation, la formation, la santé, le logement, l’emploi, le libre choix de son travail, la retraite, les transports, l’emprunt, un revenu de remplacement suffisant en cas de non-emploi. Reconnaissance du burn-out des salariés.
    – Aboutir à un système unifié et universel d’indemnisation du chômage, solidaire et assurantiel, financé par les cotisations sur la totalité de la richesse produite et pas seulement sur les salaires. […] //

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *