Pourquoi cette plateforme ?

En quelques mots:

Afin de sauvegarder la richesse et la diversité des exigences et des propositions d’alternatives formulées au sein des assemblées nuit debout, nous souhaitons mettre en place un site pour les rendre visibles directement au plus grand nombre.

Nous constatons en effet, que, pour l’instant, celles-ci ne sont accessibles qu’au travers d’un foisonnement de compte-rendus de commissions et d’assemblées mélangeant pêle-mêle discussions sur des actions, débats de fond, ou organisation des occupations.

Pour quelles visées sociales et politiques ?

Sans visibilité, pas de rapport de force, et pas d’efficacité !

Le risque demeure aujourd’hui, de laisser s’éparpiller dans la toile des solutions intéressantes, alors même qu’à la lecture attentive des différents compte-rendus et communiqués, on peut constater que les convergences existent déjà dans le mouvement bien au-delà de la loi el khomri.

Le rapport de force contre cette loi a déjà été bien engagé : il nous faut évidemment continuer à concentrer largement nos forces sur celui-ci, car malheureusement, rien n’est encore gagné.

Après un deuxième 49-3, le constat est même faible : si les « vacances actives » des Nuits Debout ne permettent pas, entre autres dynamiques, de préparer ou d’amorcer une rentrée de mobilisation combattive, les puissants pourraient finir par faire ravaler au peuple la pilule de la résignation. (Pour vous renseigner ou nous informer sur des dynamiques et rdvs d’actions, aujourd’hui et durant l’été, voilà donc un lien qui peut vous être utile http://mouvementdemars.fr/category/nuit-debout-ce-nest-quun-debut-rdvs-nuit-debout-de-lete )

Mais il nous faut aussi se préparer à la suite, car sans préparation, nous pourrions rendre plus difficile encore la construction de rapports de forces réels sur les autres enjeux de lutte qui parcourent les Nuit Debout .

Par ailleurs les grands médias parlent de moins en moins des Nuit Debout et s’ils le font, c’est pour annoncer son essoufflement, parler de « violences »,  s’émouvoir de vitres cassées… et maintenant parler d’une « Nuit debout couchée » !

Ceux-ci sont capables d’étouffer l’écho social et politique des mobilisations de masse : pour exemple, la diversité des exigences du mouvement dit « anti-cpe » qui était un mouvement beaucoup plus large contre la précarité, avait été amplement effacée quelques mois après.

Dans ce contexte là, il y a urgence :

  • à rendre visible au plus grand nombre les exigences du mouvement

Ce qui suppose :

  1. De les répertorier (et d’en formuler de nouvelles si nécessaire)
  2. De les discuter en assemblée,
  3. De les voter, si l’Assemblée Populaire le désire.
  4. De les rendre visible sur un site commun, pour toutes les assemblées et commissions Nuit debout qui le voudront : nous proposons pour l’instant que le site que vous avez sous les yeux soit cet outil … Pour vous joindre à ce travail , comment faire ? Allez-voir dans le lien ci-dessous: http://mouvementdemars.fr/category/ajoutez-les-exigences-formulees-ou-votees-dans-votre-assemblee

 

  • à organiser des rendez-vous Nuit debout dès la rentrée de septembre pour installer le mouvement sur la durée: le mouvement Nuit debout est un mouvement qui répond à une attente forte d’un grand nombre de citoyens depuis plusieurs années : celle d’en finir avec le pouvoir de la finance et des politiciens corrompus, par l’appui d’une mobilisation massive, où chacun-e a la possibilité de s’impliquer directement, et de choisir avec tou-te-s les autres, à la fois les stratégies d’action et les objectifs de la lutte dans laquelle il s’engage.Sans l’entretien d’une mobilisation ouverte comme celle-ci, ancrée dans une démarche de rapport de force nécessaire à toute conquête sociale ou écologique, nous ne pourrons construire aucune dynamique consistante d’émancipation, et nous continuerons à laisser s’échapper la possibilité d’un avenir meilleur pour chacun-e.Cette plateforme propose de contribuer à cet entretien nécessaire, en invitant tous les membres de nuits debout à se projeter dès maintenant dans une mobilisation sociale et politique de longue durée, pour permettre de faire mûrir au grand jour toutes les exigences et alternatives qui ont commencé à la parcourir, et pour aller au bout des luttes auxquelles elles appellent.Que l’on soit travailleur, chômeur, ou plus généralement, simplement humain, que l’on soit gauchiste, écolo, anarchiste ou sans étiquette, nous ne devons pas laisser l’occasion passer : ces exigences, en germe ou déjà formulées, pourront servir de référence commune à différents acteurs sociaux et politiques … si des partis, des candidats ou des élu-es les récupèrent, ou les oublient, qu’ils le fassent !Le mouvement social, sur le fondement d’exigences construites à la base, aura une puissance et une légitimité bien plus forte pour tenir lui-même le cap, et pour orienter et façonner l’action politique dans le sens de l’intérêt de chacune et de chacun, quelques soient les stratagèmes de politiciens carriéristes.